Abercrombie ne fait pas de grandes tailles et ne veut pas de clients gros et de laids. Et toutes ces marques françaises qui s’arrêtent au 44 ?

Abercrombie ne fait pas de grandes tailles et ne veut pas de clients gros et de laids. Et toutes ces marques françaises qui s’arrêtent au 44 ?

Le buzz est grand sur internet : en effet, tout le monde fait semblant de découvrir que la marque Abercrombie & Fitch ne vend pas de vêtements pour femme au-delà du 40. Le PDG de la marque Mike Jeffries a reconnu, en 2006, il y a donc déjà 7 ans, que la marque ne voulait dans ses magasins ni de gens gros, ni de gens laids, afin de ne pas dévaloriser la marque aux yeux de ses clients-cibles. Bien sûr, nous allons détailler tout cela, mais, quand on y réfléchit, n'est-ce pas tout simplement admettre ce que nous savons toutes : même si 40% des femmes françaises portent du 44 et plus, de nombreuses marques, même françaises comme ETAM ou Pimkie, ignorent également sciemment ce marché. Facile de s'en prendre au méchant américain Abercrombie, mais la plupart des marques françaises, elles font quoi de leur côté ?

En ce weekend de pont du 8 mai, l'actualité est bien plate. Du coup, grand bonheur pour les journalistes, une polémique un peu réchauffée surgit : dans un livre qui vient de sortir aux USA (The New Rules of Retail - Les nouvelles règles de la distribution), l'auteure Robin Lewis affirme que la marque Abercrombie refuse de vendre des vêtements grandes tailles, afin de garder une image "cool". Elle affirme que la marque ne se cache pas de ne pas aimer les gros ou les laids (voir l'interview ici : Abercrombie & Fitch refuses to make clothes for large women).

Ainsi, en 2006, le PDG d'Abercrombie, Mike Jeffries, affirmait que la marque ne visait que les "cool kids", les jeunes qui sont populaires, beaux et sportifs. C'est d'ailleurs bien sur cette image que la marque communique, avec ses jeunes filles élancées et ses garçons musclés. Ainsi, chez Abercrombie, il est impossible de trouver des vêtements en tailles 40 ou plus pour le femme. Bien sûr il y a un peu de XL et XXL pour l'homme, mais c'est uniquement pour habiller les garçons "baraqués et sportifs", pas les "gros".

Abercrombie ne fait pas de grandes tailles et ne veut pas de clients gros et de laids. Et toutes ces marques françaises qui s’arrêtent au 44 ?

Ce n'est pas ignorer la réalité du marché, mais chercher sciemment à n'habiller qu'une frange de la population. C'est une segmentation marketing volontaire, mais est-ce de la discrimination ? La ligne est mince, certes. Mais la discrimination anti-gros est peut-être un sujet trop important pour la mêler au fait de pouvoir (ou non) s'habiller dans une marque qui vend des polos à 100 € pièce.

Bien sûr, les propos de ce PDG sont peut-être choquants. Mais quand on est (vraiment) une grande taille, même juste en 46, combien de fois n'a-t-on pas subi en France le regard désagrable d'une vendeuse de magasin qui vous crie au visage qu'il n'y a rien pour vous ? Et toutes ces marques françaises qui s'arrêtent au 44, comme Etam ou Pimkie, et où vos copines peuvent s'habiller et pas vous ?

Dans le monde de la mode, il y a beaucoup de marques qui ne veulent pas habiller les grosses et qui ne veulent pas les voir dans leurs magasins. De même, il y a beaucoup de journalistes dans la mode qui ont horreur des grosses, de la mode grande taille et ont simplement décidé de ne pas en parler.

Plutôt que de nous occuper des marques qui nous ignorent, ignorons-les nous-mêmes et préférons parler des marques qui ont des lignes grandes tailles ou qui simplement montent en tailles, comme :

- ASOS Curve

- Coleen Bow

- H&M+

- Castaluna et ses nombreuses marques

Et aussi toutes les marques présentes dans notre annuaire des boutiques en ligne des vêtements pour femme ronde.

Qu'en pensez-vous ? Laissez vos commentaires en bas de cet article !

Lisez aussi ici quelques commentaires de lectrices de notre page Facebook : https://www.facebook.com/thebodyoptimist