Rencontre avec Valentine Vanesse alias Hello it's Valentine, blogueuse responsable !

Rencontre avec Valentine Vanesse alias Hello it's Valentine, blogueuse responsable !

Si l'on devait citer une blogueuse mode que l'on suit depuis des années maintenant, ce serait bien Hello it' Valentine. Son univers coloré, son goût prononcé pour la mode et pour les associations toujours justes, son côté pétillant: on aime tout. Suivie par plus de 107 000 personnes sur Instagram, Valentine nous dévoile son univers, ses passions, ses envies...

>>> Rencontre avec Coraline Balligand, blogueuse aux multiples casquettes !

Parcours virtuel

Depuis combien de temps es-tu présente sur les réseaux sociaux et sur internet? Valentine : Mon blog Hello it's Valentine existe depuis juin 2009. Au départ graphiste et webdesigner, j’ai démarré ce blog par goût de la photo et l’envie de partager mes clichés, voyages et coups de cœur quotidiens. Depuis fin 2012 mon métier de graphiste/ webdesigner est passé au second plan, me laissant plus de temps à développer du contenu sur mon blog. En novembre 2012, j’ai reçu le Golden Blog Award dans la catégorie Mode (La cérémonie des Golden Blog Awards récompense les meilleurs blogs par catégorie, suite aux votes des internautes puis d’un jury). Je crois avoir démarré Instagram en 2012 ou 2013, quand j'étais encore graphiste et webdesigner chez Lush Cosmétiques.

Qu'est-ce que tu as souhaité partager via ton blog? Valentine : J'aborde différents thèmes : mode (mes tenues), mes voyages, ma déco et quelques articles axés sur l'éthique (avec en tête, la cause animale). Tenir un blog et être lue est un formidable vecteur de messages utiles : je m'emploie à partager du contenu informatif, motivant, éducatif aussi. Ce n'est pas que futile et léger et c'est aussi pour cela que mes lectrices sont fidèles. Je leur ouvre les yeux sur des sujets pas faciles, et je reçois énormément de témoignages de jeunes femmes qui ont arrêté de consommer de la viande ou d'acheter du cuir, après avoir été informées des dessous sordides de ces industries très polluantes. C'est hyper gratifiant, je me sens bien plus utile dans ce genre de cas, que quand je poste un look en fait.

>>> L’Atelier d’al : découvrez tous ses incontournables mode et beauté

Selon toi, qu'est-ce qui est le plus difficile à gérer lorsque l'on est présente sur les réseaux sociaux?Valentine : Le plus compliqué est justement d'arriver à tout gérer et de le faire correctement... Je suis toute seule, je n'ai personne qui bosse à mes côtés, donc il y a des jours où je réussis à être "performante" en postant sur mon blog, sur les réseaux et à faire en sorte que le contenu soit agréable, utile et divertissant. Il y a certains jours où je n'arrive à rien et ce n'est pas grave. J'évite désormais de trop me mettre la pression, je ne suis en compétition avec personne. De plus, je suis fière d'avoir totalement arrêté de perdre mon temps à répondre aux gens négatifs. Cela ne m'a jamais été utile ni constructif et je préfère me concentrer sur le positif, qui est bien plus important et présent.

>>> VIDEO – Noholita nous dévoile sa 3ème collection de maillots de bain en collaboration avec Mon Petit Bikini

Sa marque : Oh My Darling Paris

Rencontre avec Valentine Vanesse alias Hello it's Valentine, blogueuse responsable !

Quand as-tu décidé de créer ta marque Oh My Darling Paris, et pourquoi ?Valentine : Depuis le lancement de mon blog Hello it's Valentine en 2009, le prêt-à-porter fait partie intégrante de mon quotidien. Mettre en valeur des petits créateurs comme de plus grandes enseignes, m'a toujours enthousiasmé. Après plus de neuf ans à présenter les vêtements d'autres marques, le moment est naturellement venu de commencer à porter mes propres créations. J'ai donc lancé ma boutique en ligne Oh My Darling Paris en novembre 2018, qui s'inscrit dans une suite logique de mon amour pour la mode et qui voit apparaître une pièce par mois.

J'ai envie que les vêtements de ma marque durent dans le temps, mais aussi de contribuer à une mode hors des sentiers battus, plus artisanale, qualitative et authentique. Grâce à Oh My Darling Paris, j'invite mes clientes à prendre le contre-pied de la fast fashion et de créer mois après mois leur vestiaire idéal, intemporel.

Si tu devais décrire l'univers de ta marque? Valentine : J'ai envie de créer des vêtements que je n'ai pas déjà et que j'aurai plaisir à porter longtemps, qu'importe la saison. Je consulte Pinterest, mes archives de blog, Instagram... L'important est que je propose des vêtements qui iront à toutes les morphologies. J'espère arriver à cibler les femmes qui aiment la couleur et n'ont pas peur de se démarquer des autres.Côté prix, j'affiche une totale transparence en montrant un visuel sur chaque fiche-produit de mon e-shop qui détaille combien coûte le vêtement : du tissu à ce que je perçois moi à l'arrivée. Pas de tabous : tout est clair pour les clientes. On peut donc bien voir que je ne fais absolument pas ça pour l'argent (rires).

>>> VIDEO Dans le dressing de la blogueuse Manon Lemaure alias @ManonLaime

Si tu devais mettre en avant une pièce, laquelle représenterait le mieux Oh My Darling Paris ?Valentine : Question difficile ! Je ne sais pas si ce vêtement est déjà arrivé... Mais pour jouer le jeu, je dirais le jupon Merveilleux (la pièce du mois de mars). Il est composé de presque 10m de tulle ivoire à gros pois en velours. Pas facile à porter, ne passant pas inaperçu car volumineux et pourtant c'est ce vêtement qui s'est le mieux vendu en 5 mois d'existence de ma marque ! J'ai choisi cette pièce car elle est originale et destinée à toutes les femmes. J'ai eu pas mal de retours au sujet de futures mariées qui le porteront pour leur mariage civil ! C'est beau de savoir que cette création sortie de mon imagination va accompagner des personnes lors d'un des plus beaux jours de leur vie !

>>> Les influenceuses se l'arrachent toutes : les lunettes de soleil aux verres colorés

>>> 5 choses que vous ne savez pas sur Carla Ginola

Tu attaches une grandes importance à la notion de confection éthique, peux tu nous en dire plus ?Valentine : Nous (Valentine et sa binôme ndlr) faisons appel à deux personnes différentes pour Oh My Darling Paris (modéliste et façonnier) toutes deux basées à Paris, et nous livrons partout dans le monde ! Je ne me vois pas exporter ce travail de confection à l'étranger : d'une part pour une question d'éthique (je ne connaitrais pas les gens qui s'occupent de coudre les pièces de ma marque) d'autre part d'un point de vue écologique (...) et enfin question de timing. En ayant la possibilité de donner et de récupérer le(s) vêtement(s) dans la journée, on gagne un temps non négligeable. Cela coûte peut-être plus cher de faire local, mais je suis fière de donner du travail à des gens qui habitent en France. Il faut soutenir l'économie locale et créer un lien humain.

Valentine et la mode

Quelles sont les marques qui t’inspirent, vers lesquelles tu te tournes le plus souvent?Valentine : J'adore Manoush, pour l'originalité voire la folie de certaines pièces. Ils sortent deux collections par an et je suis vraiment fan de cette marque ! Sinon je shoppe encore de la fast-fashion, je l'avoue (Zara, Mango...) même si le concept même me dégoûte un peu. Je n'ai pas les moyens de me tourner vers de marques de luxe, même si j'ai acheté jadis des sacs de créateurs. Ils sont en cuir, je les délaisse pour la plupart.

Quels sont tes indispensables mode ?Valentine : Un jean taille haute bien coupé pour notre propre morphologie, une blouse blanche à volants type le modèle Meringue de chez Oh My Darling Paris, un manteau ou trench coloré pour sortir du lot, une paire de Converse All Star en toile : basique archi confortable que j'ai en plusieurs coloris et au moins un beau bijou en plaqué or.

Y’a-t-il une personnalité dont les looks t’inspirent ?Valentine : Absolument aucune. Je n'ai jamais eu "d'icône" célèbre d'ailleurs. Je n'ai toujours admiré que ma mère, pour son sens du style et sa classe naturels. Petite, j'adorais la regarder se maquiller et se parfumer.

Comment penses-tu réussir à être blogueuse responsable ?Valentine : C'est mon plus gros challenge et l'aspect le plus difficile de mon métier. Je trouve cette question hyper utile, même si je pense qu'on ne peut en aucun cas être parfaite ou viser un semblant de perfection. Ce n'est pas ce que je souhaite, mais j'essaye de faire de mon mieux au quotidien, tout en encourageant les gens qui me suivent à réfléchir eux aussi à leurs petits gestes quotidiens. Il vaut mieux être plein à essayer d'améliorer les choses que d'être solo à faire tout parfaitement.

J'ai réussi en début d'année à faire comprendre aux agences et marques que je ne souhaitais plus recevoir de colis surprises. Je décide désormais si j'accepte ou non de réceptionner des choses (vêtements, cosmétiques, food, etc.). De mon côté, j'essaye de consommer moins, de faire plus attention à mes achats. Il y a un gros manque de transparence dans l'industrie du prêt-à-porter et j'ai lu que 75% des français souhaiteraient savoir comment ce qu'ils achètent a été produit, par qui, dans quelles conditions, etc.

Ce que je fais et partage n'est qu'une goutte d'eau et c'est encore critiqué parfois, mais cette prise de conscience fait son cheminement. C'est lent, mais on ne peut plus être dans l'ignorance la plus totale de nos jours.

Valentine et la beauté

Quel est ton rapport avec l’univers de la beauté en général ?Valentine : J'adore prendre soin de moi, mais j'aime que ça aille relativement vite. Je prends extrêmement soin de moi (cheveux, peau, etc.). Je bois énormément d'eau et de thé vert, et je me complémente au quotidien avec des gélules pour avoir un bon équilibre et plein de vitamines. Concernant ma routine beauté, je suis passée au démaquillage avec produit se rinçant à l'eau : j'ai beaucoup moins de boutons et le teint bien plus frais. Sinon sans surprise : une bonne hydratation matin et soir, des produits aussi clean et bio que possible, des gestes doux envers soi. La base de tout pour être bien dans ses baskets.

Côté make-up, je ne zappe plus le fond de teint, car en prenant de l'âge on a plus de choses à camoufler (cernes etc.) ! Là aussi, il faut que ça aille vite : pas plus de 5min top chrono pour me maquiller. Après, il y a pas mal de jours où je ne me maquille pas du tout, car je travaille de chez moi ! Mais c'est une réalité : j'ai l'air plus en forme post maquillage léger. Teint, yeux, sourcils et bouche. En accentuant les yeux OU la bouche selon mon envie et humeur du jour.

Ton vanity idéal ne contient que 5 à 6 produits : quels sont ces produits ? Valentine : Un sérum, un contour des yeux, une crème hydratante pour peaux sèches à mixtes, une palette multi-fonctions (sourcils et yeux) un mascara et un beau rouge à lèvres. Juste les essentiels pour moi ! Cette question est hyper dure, car en voyant mon plan de travail dans la salle de bain, on est LOIN de ces 6 produits (rires) !

Retrouvez Valentine Vanesse sur ses réseaux sociaux : @helloitsvalentine et sur son blog.

Bonus : Durant le vide-dressing organisé par SteamOne et Voici, Valentine proposera beaucoup de vêtements pour toutes les saisons, surtout en taille 36 (pièces textiles comme chaussures). Côté prix, ils seront tout petits car allant de 5€ à 50€ maximum.

Retrouvez-nous sur Instagram : @voici_style