Anaod, une marque de vêtements recyclés créée à Brest

Anaod, une marque de vêtements recyclés créée à Brest

Par Yann GuénégouPublié le
Côté Brest
Voir mon actu

Samuel Havaux et Alban Quellec ont créé Anaod, une marque de vêtements recyclés. Le premier, âgé de 23 ans, est étudiant en master 2 à l’IAE de Bretagne occidentale à Brest et réside à Bohars ; le second, 22 ans, est designer graphique de formation et vit à Plouédern. Anaod, une marque de vêtements recyclés créée à Brest Anaod, une marque de vêtements recyclés créée à Brest

Samuel Havaux détaille la raison d’être d’Anaod :

Anciens vêtements et bouteilles en plastique

Les vêtements d’Anaod sont confectionnés à partir d’anciens vêtements et de bouteilles plastiques voués à être jetés ou incinérés. « Les vêtements usagés sont collectés en Europe par notre partenaire espagnol. Ils sont triés par couleur et composition pour être broyés avec des machines mécaniques avant d’être retransformés en fibres qui serviront à concevoir nos nouveaux tissus en coton recyclé. » Composés à 50 % de vêtements usagés et 50 % de polyester provenant de bouteilles plastiques collectées là encore en Europe. « Pour renforcer nos fils de coton recyclés et accroître la durabilité de nos tissus. C’est pour le moment le meilleur compromis. Nous réfléchissons à créer progressivement des vêtements sans plastique. »

Samuel Havaux l’assure : « Le tissu ainsi confectionné est épais, avec une forte densité pour être robuste et tenir dans le temps. »

Anaod, une marque de vêtements recyclés créée à Brest

La fabrication des vêtements est réalisée dans le Nord du Portugal. « Dans des ateliers de proximité. Pour le moment, nous ne souhaitons pas travailler avec des ateliers français, les coûts de main d’œuvre y étant trop élevés pour rester dans une fourchette de prix abordables pour les clients. Nous jouons la transparence, du début à la fin du processus. Toutes les informations sont disponibles sur notre site internet, où nous relatons aussi les travers de l’industrie de la mode. »

À lire aussi

Trois modèles mixtes

Pour l’instant, Anaod se décline en trois modèles (900 pièces sont en stock). Deux t-shirts manches courtes (un basique blanc et un orange corail) au prix de 30 euros, et un manches longues (bleu) à 35 euros. Les trois sont mixtes et vendus uniquement via le site internet. « La livraison est gratuite à Brest », précise Samuel Havaux.

Le T-shirt blanc affiche la formule Protect the earth (Protéger la terre), le corail Friends of the sea (Amis de la mer), le bleu Save the ocean (Sauver l’océan).

« Nous aimerions concevoir des sweats à capuche pour cet hiver, poursuit Alban Quellec.Mais ils ne seront vendus qu’en précommande, afin d’éviter les stocks. »

Mais au fait, pourquoi Anaod ? « C’est une marque bretonne qui veut mettre en avant la région. An aod, en breton, ça veut dire Sur la côte. Nous avons collé les deux termes en leur accolant la formule Sur les côtes finistériennes pour bien montrer où nous sommes. Je suis sensibilisé à la protection de l’environnement et je ne trouvais pas de marque assez fortement engagée pouvant me convenir. D’où cette volonté de créer Anaod, afin de tenter de limiter l’impact de la mode sur l’environnement et de faire passer des messages », conclut Samuel Havaux.

Infos pratiques https://anaod.fr

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Côté Brest dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Partagez

Côté Brest
Voir mon actu