Coton : pourquoi le prix des vêtements risque d'augmenter

Coton : pourquoi le prix des vêtements risque d'augmenter

Maud Descamps, édité par Gauthier Delomez
Le cours du coton est au plus haut depuis dix ans en raison de la très forte demande, qui dépasse les producteurs. Conséquence : le prix des vêtements pourrait augmenter dans les prochaines semaines. Des industriels réfléchiraient à opter pour la fibre synthétique, moins cher à l'achat, pour produire leurs habits.

Après les prix du carburant ou de l'énergie, c'est au tour du coton de flamber. Avec la très forte reprise économique, les cours de cette matière première sont au plus haut depuis dix ans. La demande s'envole et les producteurs ont du mal à suivre, ce qui pourrait se répercuter sur le prix des vêtements dans les prochains mois, voire les prochaines semaines.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Une hausse du prix des vêtements attendue début 2022

Coton : pourquoi le prix des vêtements risque d'augmenter

En l'espace de quelques mois, le cours s'est envolé de 54% pour le coton classique et 100% pour le coton bio. "D'une moyenne de 60 à 90 pence, on est passé à 120 il y a quelques semaines", explique Charles Jannet, président de l'association française cotonnière, sur Europe 1, qui concède qu'il y aura "clairement un impact de prix dans les vêtements des rayons".

Ces hausses pourraient même intervenir dès le premier trimestre 2022. Une grande marque de vêtements féminins confie à Europe 1 qu'elle espère contenir la hausse en dessous de 5%. Toutefois, un cadre du secteur de l'habillement craint lui que ces augmentations atteignent 20%.

Certains industriels opteraient pour la fibre synthétique

Pour Gauthier Watrelot, directeur général du groupe IDKids, la hausse du prix des vêtements est inévitable pour continuer à fabriquer avec des matériaux de qualité. "C'est un vrai dilemme. On veut des marques accessibles et responsables. Par moment, l'équation n'est pas simple. On va devoir combiner tout ça", souligne-t-il au micro d'Europe 1.

Certains industriels du textile pourraient même renoncer à fabriquer leurs vêtements avec du coton et se reporter sur de la fibre synthétique, qui coûte moins cher.