Un nouveau festival à la Faculté de musique

Un nouveau festival à la Faculté de musique

Les points forts de la programmation: créer, découvrir, collaborer

Ce festival témoigne de l’engagement de la Faculté de musique dans la recherche-création et le croisement des différentes disciplines enseignées, deux fondements qui font partie de la signature même de l’Université de Montréal. Et c’est là le fil conducteur d’une programmation éclectique réunissant des enseignants et enseignantes, des étudiants et étudiantes, mais aussi des personnes diplômées tout comme des organismes en résidence. D’une activité à l’autre, on pourra apprécier plusieurs genres musicaux, des créations et des concerts novateurs qui valorisent l’effervescence de la communauté facultaire.

Mettant la percussion à l’honneur, le concert Point de fusion donnera le coup d’envoi du festival: l’ensemble Sixtrum (en résidence à la Faculté de musique) et l’Evergreen Club Contemporary Gamelan de Toronto fusionneront dans des créations étudiantes, du personnel enseignant et de diplômés et diplômées de la Faculté de musique. Des étudiantes et des étudiants de l’Atelier de percussion de l’UdeM participeront également à cette activité, qui sera suivie de deux concerts à Toronto, l’occasion de faire rayonner le festival à l’extérieur de Montréal.

À un concert donné par l’Ensemble de musique contemporaine de l’UdeM et le quatuor Andara (également en résidence à la faculté), le public pourra s’initier aux partitions graphiques, présentées sur grand écran. Ce sera l’occasion de découvrir la salle Claude-Champagne sous un autre angle grâce à un jeu de lumière et de projections interagissant avec la musique et les mouvements des interprètes.

La danse et la musique de création s’uniront pendant une soirée autour des projets interdisciplinaires réalisés durant le séminaire Composer et interpréter la musique pour la danse, d’Ana Sokolovic.

Le jazz ne sera pas en reste et permettra d’entendre, au cours du concert Intemporel, les œuvres lauréates du 1er Concours international de composition pour grand ensemble de jazz Sophie Desmarais avec l’Orchestre national de jazz de Montréal (ensemble en résidence) et le Big Band de l’UdeM. L’Atelier d’improvisation et l’Orchestre de chambre de jazz seront complices le temps d’un concert pour jouer la musique d’un ancien diplômé de la faculté, Benoît Charest – le créateur de la musique des Triplettes de Belleville.

Musique classique, opéra et musique baroque seront également à l’honneur: avec le concert Orgue, voix et dévotion, l’Atelier de musique baroque consacrera une soirée à la musique sacrée; Les chambristes stupéfiants proposeront une escapade musicale en Russie et en Amérique latine ainsi que des œuvres de Schubert au saxophone; il y aura aussi deux soirées de musique classique avec Les profs de l’UdeM, qui joueront Beethoven, Schumann et Piazzolla, puis Mozart, Glinka et Britten avec le quatuor Andara; et de grands airs d’opéra interprétés par les étudiantes et les étudiants de l’Atelier d’opéra.

Ce premier festival en salle se clôturera de manière éclatante, alors que l’Orchestre de l’Université de Montréal présentera la magistrale Symphonie no 1 de Brahms et deux créations: l’une de Robert Normandeau, pour orchestre et dôme immersif de haut-parleurs, et l’autre de Myriam Boucher et Dominic Thibault, qui proposera une expérience sonore et visuelle spatialisée s’articulant autour de la symphonie de Brahms.

Les concerts ont lieu à la salle Claude-Champagne, hormis celui de l’Atelier de musique baroque, auquel on pourra assister à l’église Immaculée-Conception.

Le Festival de la Faculté de musique reviendra au cours des prochaines années. Le rendez-vous est désormais pris. À vos agendas!

Calendrier complet de la programmation